Votre mutuelle santé solidaire

Le nombre de médicaments non utilisés, récupérés par les pharmaciens, est en baisse

L'association Cyclamed, qui récupère les médicaments non utilisés, constate une baisse du nombre de boîtes jetées par les Français.

 

Les Français consommeraient-ils moins de médicaments ? D'après une étude de l'association Cyclamed1, dévoilée dans le quotidien Le Parisien, les volumes de médicaments non utilisés récupérés par les pharmaciens seraient en baisse.

11 083 tonnes de médicaments non utilisés par les ménages ont été collectées en 2017. C’est 801 tonnes de moins qu’en 2016. Pour Cyclamed, pas de doute, c'est une bonne nouvelle : les médecins prescrivent moins, des quantités mieux individualisées, les patients suivent plus rigoureusement leur traitement et consomment moins de médicaments. Ce n'est pas le réflexe du recyclage qui est en cause car il est ancré dans les habitudes depuis une dizaine d'années. Pour preuve ces chiffres : 80 % des Français déclarent déposer leurs médicaments non utilisés chez le pharmacien, dont les 3⁄4 d’entre eux les rapportent régulièrement.

Le recyclage en pratique

Avant de déposer vos médicaments, prenez soin de jeter l'emballage en carton et la notice dans la poubelle jaune de votre domicile. Une fois récupérés par le pharmacien, les produits seront pris en charge par l'association Cyclamed. Ils seront ensuite incinérés en toute sécurité.

D'après Cyclamed, ce sont surtout les plus de 50 ans (86 %), les femmes (85 %), les personnes habitant des communes rurales qui participent à cette action. Les chiffres montrent une mobilisation forte et une fidélisation de la pratique.

La collecte des médicaments, suivie de leur incinération, a permis d'éclairer et de chauffer l'équivalent de 7 000 logements tout au long de l'année.

  • 1. L’association Cyclamed, agréée par les pouvoirs publics, a pour mission de collecter et de valoriser les médicaments non utilisés (Mnu) à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies.

Marilyn Perioli, VIVA